Allez au contenu, Allez à la navigation

Accueil > Espace particuliers > Conseils de prudence

Conseils de prudence

L'Observatoire a élaboré une série de conseils de prudence destinés aux porteurs. Ces conseils ont été rédigés en collaboration avec les représentants des consommateurs, des commerçants et des émetteurs, et ont vocation à être réutilisés par ceux-ci, chacun dans son contexte, auprès de leurs publics.
La liste qui suit est volontairement rédigée de façon simple et se limite aux principales mesures de précaution. L'Observatoire appelle les médias et les pouvoirs publics à relayer largement ces recommandations.

Votre comportement concourt directement à la sécurité de l’utilisation de votre carte. Veillez à respecter les conseils élémentaires de prudence qui suivent afin de protéger vos transactions :

SOYEZ RESPONSABLESSOYEZ ATTENTIFSSACHEZ RÉAGIRSOYEZ VIGILANTS
  • Votre carte est strictement personnelle : ne la prêtez à personne, même pas à vos proches.
  • Vérifiez régulièrement qu'elle est en votre possession.
  • Si votre carte comporte un code confidentiel, gardez-le secret. Ne le communiquez à personne. 
    Apprenez-le par coeur, évitez de le noter et surtout ne le rangez jamais avec votre carte.
  • Lorsque vous composez votre code confidentiel, veillez à le faire à l'abri des regards indiscrets. N'hésitez 
    pas en particulier à cacher le clavier du terminal ou du distributeur de votre autre main.
  • Vérifiez régulièrement et attentivement vos relevés de compte.

Lors des paiements chez un commerçant :

  • Vérifiez l'utilisation qui est faite de votre carte par le commerçant. Ne la quittez pas des yeux.
  • Pensez à vérifier le montant affiché par le terminal avant de valider la transaction.

Lors des retraits aux distributeurs de billets :

  • Vérifiez l'aspect extérieur du distributeur, évitez si possible ceux qui vous paraîtraient avoir été altérés.
  • Suivez exclusivement les consignes indiquées à l'écran du distributeur : ne vous laissez pas distraire par 
    des inconnus, même proposant leur aide.
  • Mettez immédiatement en opposition votre carte si elle a été avalée par l'automate et que vous ne pouvez 
    pas la récupérer immédiatement au guichet de l'agence.

Lors des paiements sur Internet :

  • Protégez votre numéro de carte : ne le stockez pas sur votre ordinateur, ne l'envoyez pas par simple 
    courriel et vérifiez la sécurisation du site du commerçant (cadenas en bas de la fenêtre, adresse 
    commençant par " https ", etc.).
  • Assurez-vous du sérieux du commerçant, vérifiez que vous êtes bien sur le bon site, lisez attentivement 
    les conditions générales de vente.
  • Protégez votre ordinateur, en activant les mises à jour de sécurité proposées par les éditeurs de logiciel 
    (en règle générale gratuites) et en l'équipant d'un antivirus et d'un pare-feu.

Lors de vos déplacements à l'étranger :

  • Renseignez-vous sur les précautions à prendre et contactez l'établissement émetteur de votre carte avant 
    votre départ, afin notamment de connaître les mécanismes de protection des cartes qui peuvent être mis 
    en oeuvre.
  • Pensez à vous munir des numéros internationaux de mise en opposition de votre carte.

Vous constatez des anomalies sur votre relevé de compte , alors que votre carte est toujours en votre possession : 

  • Sauf en cas de négligence grave de votre part (par exemple, vous avez laissé à la vue d'un tiers le numéro et/ou le code confidentiel de votre carte et celui-ci en a fait usage sans vous prévenir) ou en cas de non-respect intentionnel de vos obligations contractuelles en matière de sécurité (par exemple, vous avez commis l'imprudence de communiquer à un proche le numéro et/ou le code confidentiel de votre carte et celui-ci en a fait usage sans vous prévenir), il faut déposer une réclamation auprès de l'établissement émetteur de la carte, dès que possible et dans un délai fixé par la loi, de 13 mois à compter de la date de débit de l'opération contestée.

    Dans ces conditions, votre responsabilité ne peut être engagée.
  • Les sommes contestées doivent alors vous être immédiatement remboursées sans frais. Attention, lorsque le détournement a lieu dans un pays non européen, le délai de contestation est ramené à 70 jours à compter de la date de débit de l'opération contestée.
  • Ce délai peut éventuellement être prolongé par votre établissement émetteur sans pouvoir dépasser 120 jours.

La vigilance, pourquoi ?

  • En matière bancaire comme partout ailleurs, la sécurité est l’affaire de tous. De la même manière que vous devez faire attention à votre carte d’identité, à votre passeport ou à vos clefs, vous devez prendre soin de vos relevés d’identité bancaire, numéros de cartes bancaires et codes secrets associés, identifiants et mots de passe correspondants.Ces éléments, qui vous sont confiés par votre banque, sont en effet strictement personnels et vous vous protégez en les protégeant.

La vigilance, pour qui ?

  • Cela vous concerne dès lors que vous gérez un compte bancaire et les moyens nécessaires à son fonctionnement (relevé d’identité bancaire, chéquier, carte bancaire, virements, prélèvements, identifiants et mots de passe permettant d’accéder à la gestion de votre compte en ligne…). Et ce, qu’il s’agisse de votre compte personnel, de celui de votre employeur ou de votre association.

La vigilance, comment ?

  • Votre banque a mis en œuvre des systèmes de protection, mais vous êtes responsable des moyens mis à votre disposition et de leur utilisation. En toute occasion, dans la vie de tous les jours, sur Internet ou au téléphone, dans la rue, chez vous ou dans un commerce, vous devez donc être RESPONSABLE, ATTENTIF et RÉACTIF.

 

Haut de la page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. X